Le fils d’un champion du monde de bowling en joueur de roulette invétéré

Dans la roulette, le joueur devra placer de l’argent sur un numéro désigné par la petite bille blanche. Ce concept simple au premier abord fait souvent la notoriété de ce jeu parmi les joueurs.

C’est sans doute pour l’appréciation toute particulière de ce jeu que le jeune fils d’un champion du monde du bowling a effectué plusieurs actions assez frauduleuses afin d’assouvir sa passion du jeu de roulette. En effet, il a réussi à escroquer 21 personnes pour en tirer 40.000 Livres et les dépenser à la roulette.

Le jeune Cameron, un professionnel des fraudes

Le parcours du jeune Cameron est impressionnant si l’on en juge par son jeune âge de tout juste 23 ans.

A son compte, la police a déjà répertorié plusieurs actes de fraudes et d’escroquerie importants. Le jeune homme a déjà été condamné à deux ans de prison à cause d’une distribution illégale de tickets pour des matchs de football et de tennis. Spécialiste de l’internet et des ventes en ligne, il a utilisé ce support pour mettre son petit commerce en marche, mais se fait finalement prendre par les autorités. Au sortir de la prison, il continue ses actes frauduleux par la location de voitures de luxe qui ne devraient pas être soumises en location. Il en a retiré 300 heures de travaux forcés et quelques années en prison.

De l’argent faux pour joueur à la roulette

Le jeune homme a été le plus actif entre le 11 octobre 2013 et le mois de septembre 2014, période pendant laquelle il arrive à enregistrer 21 chefs d’accusation et souvent pour de l’argent qu’il dépense ensuite dans une même activité, le jeu de la roulette. Effectivement, selon son avocat, le jeune homme présente une sérieuse addiction pour ce jeu d’argent puisque toutes se fraudes ont été réalisées dans le but de trouver de quoi pouvoir y participer dans les casinos. D’ailleurs, si le jeune homme était un criminel dangereux, comment expliquer qu’il ne se soit jamais vraiment caché de ses actes illégaux.

Effectivement, il utilisait son téléphone portable, l’ordinateur de son père et même son compte bancaire pour organiser ses activités illégales. Bref, de quoi, se poser la question sur le véritable problème du garçon, la délinquance ou les jeux d’argent.